Gestion De Bernard Werber

Cycle préparatoire de votre lieu de vie

Faites sentir à l'acheteur par les organes de sens de toute sorte ce que vous vendez. Excepté la conversation et la montre de la marchandise, faites toucher la marchandise, et s'il est nécessaire, sentir, goûter. Accordez à l'acheteur la possibilité de contrôler la marchandise dans le travail, si c'est possible.

En conséquence, quand proposez la marchandise à l'homme d'affaires, faites la présentation organisé et réglé. Quand parlez à la ménagère ou l'ouvrier, présentez la marchandise dans la langue plus mise à la terre et dans la manière confidentielle.

Respectez chaque objection. Examinez, quel profit on peut en tirer. Si trouvez quelque objection insignifiant, ne lui donnez pas trop d'attention à la réponse. Ou demandez chez l'acheteur, pourquoi il pense notamment ainsi, si vous êtes assurés que ses objections sont insuffisamment convaincantes, ou se fondent sur l'information incorrecte. Soyez de plus toujours tranquille et inspirant la confiance.

Les réponses effectives aux objections sont signifiées par la nécessité d'être prêt à eux. Si vous commencez à répondre seulement, faites, retenez ou marquez les objections, que vous avez entendu, pour que puis répondre à chacun d'eux. Remarquent, comment les gens réagissent à vos réponses, pour mettre en relief ces réponses, qui sont perçues le plus bien par les acheteurs.

Regardent, comment réagissent à votre marchandise les acheteurs. S'ils sont intéressés pour l'acquérir dans l'aspect proposé ou voudraient voir dans lui certains changements ? Si apparaissent chez eux les problèmes avec le prix ? Si les acheteurs de la remarque en ce qui concerne l'emballage de la marchandise font ?

N'oubliez pas que l'acheteur est toujours droit (même si en fait il arrive et non. Si votre acheteur potentiel hésite sincèrement en ce qui concerne celui-là, faire l'achat ou non, ne pressez pas sur lui fortement. Au contraire, lui proposez quelque information auxiliaire, la littérature. Si c'est opportun, dites que vous le contacterez pour la suite de la conversation. Ne laissez pas l'acceptation de la décision ultérieure à l'acheteur. Se chargez de l'initiative et téléphonez absolument.

Vous proposez la marchandise ou le service non simplement à l'acheteur, et avant tout à la personne, qui a les besoins particuliers, les désirs et les intentions. C'est pourquoi adaptez toutes les fois la proposition à une telle personne séparée.

Si, par exemple, vous parlez vite et est verbeux avec la personne, qui étend les mots et dit lentement, vous perdrez très vite l'interlocuteur. Pour l'établissement de la compréhension mutuelle il vous est nécessaire de réduire le rythme des paroles.

Se rappelez : les gens possèdent les particularités, qui influencent, comment eux de vous, ainsi que, comment il vous faut construire les conversations. Le moyen le plus simple de la définition de telles particularités est le moyen, quand vous vous imaginez que parlez à l'interlocuteur par téléphone.

Le style de la conversation doit être facile et aisé, mais d'autre part sincère et »Ó«þÒóßÔó«óá¡¡Ù. Vous devez amener l'interlocuteur à l'idée sur la nécessité de l'achat de votre marchandise facilement, en manifestant le maximum de l'attention.